Avenir professionnel au Sénat

En qualité de Rapporteur du PJL pour la liberté de choisir son avenir professionnel, je poursuis cette semaine les auditions des acteurs de l’apprentissage. Il s’agit d’un objectif ambitieux certes facile à proclamer, mais dans la dure réalité du contexte global de l’emploi, pour atteindre cet objectif, le chemin est long et parsemé d’obstacles.

On constate tout d’abord que le décrochage scolaire met en position d’échec de nombreux collégiens; ensuite que le système d’orientation est complexe et peu lisible, avec souvent une sélection par défaut pour les filières professionnelles.

L’apprentissage, à l’inverse de ce qui se passe dans de nombreux pays voisins, ne décolle pas en France. Ceci est regrettable en raison du taux d’insertion élevé. L’apprentissage est la forme la plus ancienne de formation initiale par alternance. De nombreux préjugés, n’ayant rien à voir avec la réalité, dissuadent les jeunes de choisir cette voie de réussite.

Avec un taux de chômage encore élevé, nous constatons un grand nombre d’emplois non pourvus en raison d’une absence de candidats qualifiés.

Il est nécessaire de mettre en place un contexte législatif adapté pour permettre à chacun de prendre en main son avenir professionnel. Nous avons une volonté forte, dans l’esprit du Sénat, d’aboutir en proposant un texte dont les nouvelles dispositions seront de nature à rendre l’accès à la formation professionnelle plus facile et accessible à tous, tant au niveau de la formation initiale que tout au long de la vie professionnelle.

Compte tenu de l’importance de ce texte sous la présidence d’Alain MILON, la Commission des affaires sociales du Sénat a désigné 3 rapporteurs. Madame Frédérique PUISSAT est chargée de la partie  chômage et l’égalité homme-femme. Madame Catherine FOURNIER, examine la question de la formation professionnelle. En ce qui me concerne, je porte la question de l’apprentissage et j’ai la responsabilité de la coordination des travaux sur l’ensemble.

Nous réalisons à quelques exceptions près, toutes les auditions et travaux préparatoires ensemble dans le cadre d’une parfaite harmonie, d’un travail d’équipe basé sur les principes et les traditions du Sénat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *